Cathédrale Sofia à kIEV
 
La peinture murale : expression d'une conversion
 
La Russie de Kiev a joué un rôle non négligeable dans les relations qui unissaient la Scandinavie au Proche-Orient. En effet, au XIIe siècle, beaucoup de mercenaires scandinaves à la solde de Byzance, passaient par Kiev. Cette présence scandinave près de la Méditerranée orientale témoigne de l'existence d'un courant entre le Proche-Orient et la Scandinavie qui passait par Byzance et par la Russie. Kiev, berceau de l'art et de l'architecture russe, a également fait appel à des architectes byzantins pour l'édification de ses églises. Les intérieurs sont ainsi décorés de mosaïques et de peintures murales byzantines représentant des scènes bibliques dont le thème principal demeure le Christ Pantocrator.
 
Au Danemark, les peintres ont ressenti un profond désir de reproduire certains thèmes de l'iconographie byzantine, dont quelques uns ont pu être le reflet de l'influence kiévienne. Cependant, ces représentations restaient limitées dans les églises danoises en raison même de leur architecture modeste au XIIe siècle comparée aux imposantes églises byzantines à la même époque.