La naissance de l'art sacré
 
Etudier les peintures murales romanes en oubliant d'aborder les évènements principaux de leur existence qui les ont fait naître, au sein même d'une société en plein bouleversement religieux, équivaut à omettre l'essentiel des origines des fresques s'inscrivant profondément dans les XIe et XIIe siècles. Ainsi il nous a paru important, plutôt que d'énoncer des détails historiques, de décrire et d'observer l'épanouissenment de l'architecture sacrée au Danemark et l'atmosphère particulière qui dut régner lors de la découverte des fresques.

En ce qui concerne la datation des fresques, nous nous heurtons à un problème de chronologie historique. Tous les auteurs, ayant voulu parler des prémices des peintures murales des églises danoises, s'accordent à dire que les fresques jutlandaises contenues dans l'église de Jelling sont les plus anciennes. Nous ne devons pas oublier non plus que les peintures murales ne sont pas apparues soudainement mais qu'elles ont été le fruit d'une longue élaboration humaine et religieuse. S'agissant des fresques romanes, nous avons donc voulu mettre en évidence l'impact psychologique des images sur les chrétiens.
 
Nous avons choisi l'intervalle 1080-1180 pour plusieurs raisons : les environs de 1080, d'une part, afin d'entrevoir les origines de la peinture murale et les courants de pensée qui les ont imprégnées. 1080 marque aussi le début des premières ťuvres picturales connues à ce jour dans l'église de Jelling. 1180, d'autre part, moment qui voit l'introduction de la brique dans les constructions, annonšant ainsi des changements matériels dans l'architecture des églises romanes danoises. La brique, provenant certainement d'Italie du Nord, répondait mieux aux besoins des constructeurs qui cherchaient pour leurs nouvelles édifications, des matériaux durables et de grande production. En effet, suite à la demande du roi Valdemar le Grand de faire venir des maîtres-bâtisseurs lombards, la physionomie des églises va être modifiée. De plus, vers 1180, la peinture murale a déjà acquis les traits essentiels de ses caractères.