L'église de Måløv en Seeland du Nord montre les principales scènes de la vie chrétienne au XIIe siècle dont certaines sont uniques dans l'ensemble des œuvres picturales danoises.Les maîtres ont pris une grande liberté dans la transcription de l'ordre des évènements bibliques, une liberté qui dénature quelque peu les textes, particulièrement la scène de Pilate se lavant les mDerrièreains exécutée avant celle du Baiser de Judas. Une hypothèse possible peut être celle d'une lecture d'est en ouest, opposée au sens courant de lecture dans les autres églises.
 
A l'église de Måløv, la partie supérieure des scènes est réservée uniquement aux croyances christologiques (Passion, Résurrection et Gloire avec le Christ en Majesté) qui restent fidèles aux textes évangéliques. La partie inférieure présente des thèmes de l'Ancien Testament. Il existe un jeu de parallélisme à la fois vertical entre l'Ancien et le Nouveau Testament, et aussi horizontal entre la Crucifixion et la Résurrection.
 
L'ornementation romane de l'église de Måløv se situe au niveau du mur nord de la nef, de la paroi orientale (avec les absidioles nord et sud) et de l'intrados de l'arc triomphal. Les murs du chœur ne comporte aucune trace de peinture. Pour faciliter la compréhension du travail artistique, nous avons opté pour une description et une interprétation des fresques suivant un découpage du nord vers l'est de la nef. L'herméneutique des scènes romanes conservées en l'église de Måløv se fera en fonction des textes bibliques.
 

Mur triomphal

 

Mur nord de la nef

Intrados

 

Absidiole nord

Absidiole sud